Accords vins, livres et films (la suite…)

Publié par Frédéric Fortin le 19 Avril 2012

L’an dernier, au mois de juin, je publiais sur ce blogue un billet intitulé Accords vins, livres et films. Force est de constater – en passionnés de vins et alcools fins que vous êtes –  que vous avez probablement déjà visionné les films, dévoré les ouvrages proposés, et ce, en tentant les accords suggérés.

Voici donc trois nouvelles suggestions pour étancher votre insatiable soif de découverte… Vous nous en donnerez des nouvelles!

Château-l’Arnaque
Peter Mayle, 2012

Château L'arnaque_Cellier_Provence_Vin«Par pure vanité, le richissime Californien Danny Roth décide de révéler, à travers un portrait flatteur dans le Los Angeles Times, les joyaux de sa cave, une des plus belles collections de grands crus classés au monde. Quelques temps après la parution de l’article, sa cave est cambriolée. Sommée de lui verser trois millions de dollars d’indemnités, son assurance, méfiante, demande à Sam Levitt, ancien avocat reconverti en détective privé et fin connaisseur en vins, de mener l’enquête. Sam part donc… en France, évidemment, patrie du vin, de la bonne chère et des jolies femmes. Bien vite aidé par une charmante collègue française, notre « aventurier gastronome » va, en même temps qu’il remonte la piste des dives bouteilles et de leur étonnant voleur, entraîner le lecteur dans un délicieux itinéraire gustatif et sensoriel des vignobles bordelais aux terrasses ensoleillées de la Canebière.»

Source : NiL Éditions

L’accord: Après avoir travaillé dans l’univers publicitaire de New York et de Londres, Peter Mayle, l’auteur du roman, s’installe en Provence avec sa famille. Inspiré par le spectacle sensationnel qu’offre la région, il rédige plusieurs romans dont le plus célèbre demeure encore Une année en Provence.

Question de s’imprégner de cet esprit provençal, entamez une bouteille de la cuvée India de Dupéré Barrera et ouvrez la première page du Château L’arnaque, tout ça pendant que la daube mijote sur le four – le mets se mariera tout aussi bien au livre qu’au vin. Un voyage olfactif, gustatif et ludique…

Tu seras mon fils
Gilles Legrand, 2011

 Tu seras mon fils_Cellier_Bordeaux«On ne choisit ni ses parents, ni ses enfants!
Paul de Marseul, propriétaire d’un prestigieux vignoble à Saint Emilion a un fils, Martin, qui travaille avec lui sur le domaine familial. Mais Paul, vigneron exigeant et passionné, ne supporte pas l’idée que son fils puisse un jour lui succéder. Il rêve d’un fils plus talentueux, plus charismatique… plus conforme à ses fantasmes de père ! L’arrivée de Philippe, le fils de son régisseur va bouleverser la vie de la propriété. Paul tombe en fascination devant ce fils idéal. Commence alors une partie d’échec qui se jouera à quatre : deux pères, deux fils, sous le regard impuissant des femmes qui les entourent. Et au moins l’un d’entre eux n’a plus rien à perdre …»

 Source : Allociné

L’accord: Il serait difficile de ne pas choisir un vin bordelais! L’histoire se passe entièrement dans la région de Bordeaux – à Saint-Émilion plus précisément – et, de plus, on se trouve actuellement en pleine période d’effervescence vinicole à la suite de la semaine des primeurs 2011.

Bien qu’il soit parfois difficile de dénicher de bons bordeaux à prix raisonnable, le rouge du Château de Cruzeau 2006 élaboré par François Lurton fait exception à la règle. Pour moins de 25$, on est en présence d’un vin racé, bien équilibré et qui coulera beaucoup mieux que la relation père-fils illustrée dans ce film de Gilles Legrand.

Uncorking the past
Patrick E. McGovern, 2009

Uncorking the past_Cellier_vin_alcoolTRADUCTION : « Uncorking the Past (traduction libre : Une plongée dans l’histoire) raconte l’histoire fascinante de l’ingéniosité humaine et de la quête incessante pour la boisson parfaite. Nous promenant à travers le monde ainsi que les âges, l’auteur et spécialiste Patrick E. McGovern met en relief des indices tant archéologiques que chimiques, artistiques et textuels. Grâce à son ouvrage, nous en savons maintenant beaucoup plus sur la passion des êtres humains de diverses cultures pour la création et l’appréciation des boissons fermentées. »

 Source : University of California Press

L’accord: Puisque l’ouvrage relate l’histoire des boissons alcoolisés, pourquoi ne pas accompagner votre lecture d’une eau-de-vie inventée il y a de cela plusieurs centaines d’années?

En Cuba Libre ou tout simplement avec quelques glaçons, le rhum Barbancourt ambré 4 ans sera le partenaire idéal de ce bouquin de nature un peu plus académique. Subdivisé en plusieurs chapitres, il demeure tout de même aisé de le parcourir et d’y faire une «plongée» progressive sans trop se mouiller.

Et disons que le rhum y contribue un peu aussi…

 Bonne détente !

-
|

Laissez un commentaire


trois + = 9

© Tous droits réservés, SAQ 2012
Les prix indiqués dans les différents articles et vidéos sont sujets à changement sans préavis.