Arrivage «Pour la première fois à la SAQ»: de futurs diplômés se prononcent

Publié par Frédéric Fortin le 12 Avril 2013

Arrivage pour le première fois_11 avril 2013_Cellier

L’arrivage «En Première» se métamorphose. Rien de trop excentrique, on a refait une beauté à l’affichage sur SAQ.com et la sélection portera désormais le nom «Pour la première fois à la SAQ». La thématique, pour sa part, demeure: un arrivage mensuel regroupant des produits de spécialité qui vivent leur baptême sur les tablettes de vos succursales.

Et, puisque que nous sommes dans les premières,  j’ai voulu faire différent et j’ai invité des futurs diplômés en sommellerie à étrenner ces bouteilles fraîchement arrivées et à partager leurs commentaires.

C’est que ces dernières semaines, j’ai suivi le cours WSET 3 donné par Richard Sagala à l’École In Vino Veritas – eh oui, il faut bien se tenir à niveau! Le cours aborde en profondeur les principaux vins et spiritueux produits dans le monde, propose une approche systématique pour la dégustation et, par surcroît, est enseigné dans la langue de Shakespeare. Facile? Pas toujours…

Voici quelques exemples de questions juste pour le plaisir:

Comment se traduit remuage (champagne) en anglais?

Qu’est-ce qu’un spur?

Quel est le terme français pour enrichment?

Groupe d'étudiants_WSET3_Cellier_Vin

«Butler», MBA, sommelier et chercheur, M. Sagala (à gauche) est diplômé et certifié en France, au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Quoi qu’il en soit, après un examen relativement difficile, tous les membres de la cohorte ainsi que notre professeur ont été invité à déguster les vins de l’arrivage et à me révéler leurs coups de coeur. Rarement difficile de convaincre des passionnés de cette trempe de goûter des nouveautés. Ils ne se sont pas faits prier!

Les pensées de Pallus_Cellier_VinMême si le pinot blanc du Domaine Albert Boxler ainsi que le priorat Formiga de Galena 2009 – «Sa fougue m’a pris par surprise!» a d’ailleurs affirmé Daniel, le doyen des étudiants, en parlant de ce dernier –, ont reçu beaucoup d’éloges, c’est le chinon Les Pensées de Pallus 2009 qui a volé la vedette.

«Un vin charmeur, mais très bien équilibré, avec de jolies notes florales, il sera un partenaire de choix pour la table» mentionne Marion.

Parlant d’accord, M. Sagala propose sans hésiter du veau pour accompagner ce vin ligérien qu’il qualifie «d’un rouge au caractère digeste présentant une belle acidité, ce qui lui confère beaucoup de fraîcheur.»

De son côté, Adrien rappelle qu’il est agréable «[...] de pouvoir goûter des cabernets francs suffisamment mûrs pour que les arômes herbacés soit subtils et apportent à la complexité plutôt que de masquer l’aspect fruité du vin.»

Il est vrai que même s’il conserve certains traits caractéristiques des cabernets de la Loire, ce chinon du Domaine de Pallus pourrait jouer des tours en dégustation à l’aveugle. Son profil aromatique s’apparente drôlement à certains crus du Beaujolais.

Les étudiants du cours – tous ont correctement identifié le rouge dégusté à l’aveugle pendant l’examen! – auraient-ils su l’identifier s’il avait été masqué?

 

-
|

Laissez un commentaire


− trois = 2

© Tous droits réservés, SAQ 2012
Les prix indiqués dans les différents articles et vidéos sont sujets à changement sans préavis.