Climatiser sa cave ou laisser faire?

Publié par Marc Chapleau le 13 Mai 2011

On ne dirait pas tant que ça, mais l’été approche bel et bien à grands pas. Et avec lui, les grandes chaleurs et la crainte, surtout, de voir ses vins mis en cave mal vieillir, prendre prématurément un coup de vieux.

Je ne sais pas pour vous, mais en cette matière, voilà personnellement 20 ans que je joue avec le feu – c’est le cas de le dire!

Je conserve en effet ma modeste réserve – 300 bouteilles, plus ou moins – dans un sous-sol, sous une cage d’escalier. Sans climatisation mécanique, et donc en tablant juste sur le passage des saisons pour réguler la température.

Résultat des courses : mes vins passent de 10 degrés l’hiver à environ 22 voire 23 degrés durant une semaine ou deux, au plus fort de la canicule (lorsqu’il y en a une).

Et puis? Comment se portent mes bouteilles? Pas mal du tout, et même assez bien, merci de vous inquiéter. Oh ! elles vieillissent peut-être plus rapidement que si je faisais régner la loi et l’ordre dans la baraque ; sauf que votre moyennement humble serviteur, pourtant très enclin à la rigueur, préfère quand même laisser la nature faire son oeuvre…

C’est fou, je sais. Et je risque gros – ça, aucun doute là-dessus.

Mais dites-moi un peu ce qu’il en est chez vous, avant de me lancer des tomates.

cave_à_vin_Marc_Chapleau_Cellier

Où et comment conservez-vous vos propres vins? Quel(s) truc(s) avez-vous trouvé pour remédier à tel ou tel problème dans le cellier et que vous aimeriez partager? Y a-t-il une chose que vous ayez faite dans ou autour de la cave et que vous ne referiez sous aucun prétexte?

À l’inverse, si vous n’avez pas de réponses à donner mais plutôt une foule de questions à poser parce que vous aimeriez vous lancer, vous aussi, dans cette passionnante activité, suivez la discussion avec assiduité, vous allez apprendre beaucoup de choses.

En attendant, histoire de se mettre en train, lisez cet article consacré à l’humidité devant ou non régner dans une cave digne de ce nom.

Au plaisir de vous entendre!

-
|

commentaires

  1. Louis de la mauricie dit le 13 Mai 2011 à 4:39 pm

    Bonjour, voici comment je conserve mes bouteilles…..elles sont au sous-sol près d’un mur extérieur, je dirais pas à la grande noirceur toute la journée mais dans une certaine pénombre puisqu’en soirée nous écoutons la télé dans cette pièce, mais comme la lumière n’atteint pas directement les bouteilles qui sont dans un support à bouteilles, je suppose qu’elle veillissent bien. Je suis un novice en la matière. Coté température, le chauffage de la pièce ne les atteint pas, j’ai un thermomètre qui indique 18-19 à longueur d’année près du sol puisque j’ai la chance d’avoir un climatiseur dans la maison.

  2. Denis Marcil dit le 13 Mai 2011 à 4:42 pm

    Votre lien pour l’article ne fonctionne pas ….

  3. Carl dit le 13 Mai 2011 à 6:33 pm

    Cave passive isolee contre le bruit et la variation de temperature, dans un sous-sol coté nord-est. Je n’ai jamais eu de grand changement de température brusque, le thermomètre varie de 10C a 16C avec toujours un 45 a 60% d’humidité. Le vin semble bien se porter, a tout de moins ceux que j’ai ouvert.

  4. Mario Gariépy dit le 13 Mai 2011 à 7:14 pm

    Personnellement, j’ai passé 9jrs en Italie l’été dernier pour fêter les 40 ans de ma conjointe et du vin, nous en avons bû. Je crois ne pas me tromper mais chaque vin que nous avons bû était servit température pièce et des fois dans un verre de coke avec des losanges. Vous vous souvenez, ces vieux verres pour servire la liqueure. Croyez moi ou nom, le vin n’a jamais été aussi bon. Alors pourquoi un cellier, je me questionne de plus en plus surtout avec ce que j’ai goûté.

  5. Steve dit le 13 Mai 2011 à 8:54 pm

    Bonjour !

    Est-ce que vous gardez aussi vos blancs dans ces conditions ?

    J’ai personnellement un petit cellier réfrigérant, mais je voudrais bien étendre justement sous ma cage d’escalier dans le sous-sol, sans climatisation à court terme… Sauf que comme amateur de blancs (disons environs 50-50 dans mon cellier), ça me semblait plus risqué, je me trompe ?

    Merci !

    Steve

  6. Nemo dit le 13 Mai 2011 à 9:07 pm

    Depuis un dizaine d’années, je pratique la même politique que toi Marc, avec 150-200 bouteilles, dans un coin de mon sous-sol laissé non fini, qui sert de salle de lavage également. Comme j’y suspends mon linge au lieu d’utiliser la sécheuse (réservée pour les grands choses comme les draps), cela créé un peu d’humidité. La courbe des températures ressemble à la tienne. J’ai pour compléter cela, un petit cellier dans lequel je conserve les plus précieuses pour avoir bonne conscience…

  7. marc dit le 13 Mai 2011 à 9:42 pm

    Bonsoir,

    Moi je suis en reflexion.

    J’ai une chambre de cedre naturel qui se maintient ete comme hiver entre 15 et 18 et entre 65% & 80% d’humidite.

    Je me demande si cet environnement sombre et stable serait bon pour la conservation a long terme

    Pour l’instant, j’y maintient 30 bouteilles

  8. mohammad samara dit le 13 Mai 2011 à 11:33 pm

    Je veux poser une question, si je veux acheter des vieux vin rouge, comment je vieilles de plusieurs années peut trouver dans SAQ.store?

  9. Stéphane Ouellet dit le 14 Mai 2011 à 3:03 am

    Bonjour Marc, je suis à peu-près dans la même situation que toi, mes 300 et quelques bouteilles (excluant des Portos Vintages que je veux garder plus de 25 ans qui sont dans le cellier d’un ami) sont entreposés dans le bas d’un garde-robe où les températures varient un peu comme sous ton escalier. Je fais un calcul simple : me payer une cellier d’appartement ou me faire une cave climatisé me coûterait entre 3000 à 5000$. Pour ce montant, je peux me permettre “de perdre” quelques bouteilles, ce qui n’est pas le cas pour le moment, et ça fait plus de 10 ans que j’entrepose du vin de cette façon. Au pire, je me dis que le vin vieillira plus vite, et ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose… Je pense que le marketing des entreprises qui vendent des celliers et le côté “in” d’avoir sa propre cave à la maison sont pour beaucoup dans l’intérêt de plusieurs à s’équiper pour des milliers de dollars. Je serais bien curieux de voir une étude scientifique sérieuse sur le sujet… Bonne Journée

  10. Marc Chapleau dit le 14 Mai 2011 à 9:19 am

    À Mohammad Samara : on trouve à la SAQ, surtout dans les succursales Sélection, plusieurs bouteilles relativement âgées (jusqu’à 10 ans disons) et aussi relativement abordables. Le mieux est d’aller sur place et de parler à un conseiller ou une conseillère en vin, qui devrait pouvoir vous guider également en fonction de vos goûts personnels.

  11. Samuel Auger dit le 14 Mai 2011 à 9:39 am

    Idem pour moi. Les bouteilles sont dans un coin humide de la cave et elles subissent les aleas du climat quebecois a travers le tampon thermique que sont les murs de beton. Je remarque qu’un meme vin arrive a maturite quelques annees plus tot chez moi que chez mes amis ayant une cave climatisee ou un cellier d’appartement. Je n’ai observe aucun impact negatif sur la qualite des vins.

    (Excusez-moi, je n’arrive pas a produire un accent dans cette boite de texte!)

  12. Francis Beauchamp dit le 14 Mai 2011 à 11:51 am

    Je viens tout juste de compléter mon cellier au début du mois de Mars. Mon sous-sol n’était pas rénover donc j’ai pris un coin de la maison, situé au Nord, et j’y ai fait une pièce 9′ x 4′ entièrement isolé R-20. J’y ai ajouté un climatiseur Koolspace pour garder la température entre 12 et 13 degré. J’y garde des vins achetés, ceux que je fais moi-même ainsi qu’un baril hollandais de 46 litres. Pour ceux et celles qui ont un iPhone, iPod Touch ou iPad, je recommande l’application Cor.kz pour faire l’inventaire de de vos bouteilles.

  13. mduque dit le 15 Mai 2011 à 12:48 am

    J’ai exactement les mêmes conditions chez moi, 10-12 degrés Celsius l’hiver, 15-17 degrés l’été avec des pointes à 20-21 si canicule. Jusqu’ici je n’ai pas eu de problèmes mais ça ne fait pas vraiment assez longtemps que je garde du vin dans ces conditions (6 ans). Un Lagrange 1990 ouvert en 2010 et ayant passé 5 années au gré des saisons dans mon sous-sol (plutôt un vide sanitaire) était impeccable. En fait, je ne serais même pas surpris que les lentes variations saisonnières soient bénéfique…

  14. Marcel Langlois dit le 15 Mai 2011 à 11:43 am

    La température de la cave….

    Sur le mur de fondation nord, coin ouest (garage non chauffé), entre-plafond et cloisons vers l’intérieur très bien isolés. Isolation réduite pour la partie du mur de fondation exposé à l’extérieur.

    L’hiver : 10-12°C, humidité dans les 50-60%
    Été : 15-17°C, humidité dans les 60-70% (la maison est climatisée mais pas la cave)

    Reconstruire, je ferais circuler une boucle de l’alimentation d’eau domestique dans la dalle de béton du plancher par conduits intégrés pour tempérer un peu plus les écarts. C’est ce que j’ai suggéré à un ami architecte qui l’a mis en place pour quelques-uns de ses clients. Refroidissement passif donc. Comme vous, les vibrations des appareils de refroidissement m’inquiètent plus que la température de la cave.

    En fait, tous les membres de notre club de dégustation ont une cave, de 300 à plus ou moins 1 000 bouteilles. Deux sont dotées de refroidissement actif. Les autres sont toutes tempérées passivement.

    Peut-on constater des écarts dans le vieillissement des vins? Aucunement. Chacun notre tour nous avons ouvert des vins passés leur “prime”….

  15. P.-L. dit le 15 Mai 2011 à 3:53 pm

    Je suis à me construire une maison et au sous-sol il y a un espace prévu pour me construire moi-même une cave à vin. Pour la température, je crois qu’un climatiseur fera l’affaire et le prix est abordable +- 500$. Le problème si situe plus au niveau de l’humidité. J’avais pensé à un humidificateur ordinaire de maison avec un déclenchement programmé sur la prise de courant. Ça pourrait être une bonne solution pour aller chercher entre 60 et 70% d’humidité?

  16. Frédéric Pinard dit le 16 Mai 2011 à 8:53 am

    Bonjour M. Chapleau,

    Je suis d’accord avec vous. J’ai moi-même patenté quelques caves à plusieurs appartements différents qui me donnaient un rendement fraîcheur/humidité similaire au vôtre. La dernière était plus tempérée, 10 C à l’hiver et 18 C à l’été avec un taux d’humidité variant entre 60% et 80% (sous-sol en terre).

    Par contre, je viens tout juste d’aménager dans une nouvelle place qui a un sous-sol fini et qui est chauffé à l’eau chaude par une fournaise au gaz naturel. J’ignore encore le genre de taux d’humidité que ça me donnera mais je sais que je manquerai probablement de fraîcheur naturelle dans ce sous-sol. Le reste de la maison a de l’air climatisé que je ne crois pas que j’utiliserai sur une base régulière, seulement lors des canicules. De plus, l’endroit où je pensais installé ma cave à vin est la pièce semi-finie où se trouve la fournaise et le réservoir d’eau chaude. À l’hiver, l’eau qui passe dans les tuyaux réchauffe naturellement la pièce même si celle-ci n’est pas vraiment chauffée.

    Je suis donc dans un dilemme et, pour la première fois de ma vie, je crois me faire bâtir une vraie cave aménagée avec un climatiseur/humidificateur.

    D’après vous, devrais-je tout d’abord me bâtir une pièce bien isolée pour constater le rendement naturel avant d’installer le climatiseur? À quel point une pièce bien isolée adjacente à une autre pièce trop chaude peut faire l’affaire?

    Et mis à part Vinum et les Plaisirs de Bacchus, est-ce qu’il y a d’autres entrepreneurs/spécialistes qui pourraient venir faire une estimation gratuite de ce qui serait la meilleure solution?

    Merci et désolé pour le long commentaire.

  17. F. Pinard dit le 16 Mai 2011 à 8:57 am

    Bonjour M. Chapleau,

    Je suis d’accord avec vous. J’ai moi-même patenté quelques caves à plusieurs appartements différents qui me donnaient un rendement fraîcheur/humidité similaire au vôtre. La dernière était plus tempérée, 10 C à l’hiver et 18 C à l’été avec un taux d’humidité variant entre 60% et 80% (sous-sol en terre).

    Par contre, je viens tout juste d’aménager dans une nouvelle place qui a un sous-sol fini et qui est chauffé à l’eau chaude par une fournaise au gaz naturel. J’ignore encore le genre de taux d’humidité que ça me donnera mais je sais que je manquerai probablement de fraîcheur naturelle dans ce sous-sol. Le reste de la maison a de l’air climatisé que je ne crois pas que j’utiliserai sur une base régulière, seulement lors des canicules. De plus, l’endroit où je pensais installé ma cave à vin est la pièce semi-finie où se trouve la fournaise et le réservoir d’eau chaude. À l’hiver, l’eau qui passe dans les tuyaux réchauffe naturellement la pièce même si celle-ci n’est pas vraiment chauffée.

    Je suis donc dans un dilemme et, pour la première fois de ma vie, je crois me faire bâtir une vraie cave aménagée avec un climatiseur/humidificateur.

    D’après vous, devrais-je tout d’abord me bâtir une pièce bien isolée pour constater le rendement naturel avant d’installer le climatiseur? À quel point une pièce bien isolée adjacente à une autre pièce trop chaude peut faire l’affaire?

    Mis à part Vinum et les Plaisirs de Bacchus, est-ce qu’il y a d’autres entrepreneurs/spécialistes qui pourraient venir faire une estimation gratuite de ce qui serait la meilleure solution?

    Merci et désolé pour le long commentaire.

  18. Stephane Couture dit le 16 Mai 2011 à 10:15 am

    Bonjour Marc,

    Très intéressant comme article puisque je viens de m’improviser une cave à vin sous mes escaliers comme vous. Cet espace est fermé au deux tiers par un mur et j’ai installé une simple couverture suspendue pour “fermer” l’entrée sans être trop hermétique.

    Durant l’été je m’attends d’avoir une température d’environ 18 degré Celsius dans cet espace. D’après mes lectures il semblerait que je dois m’attendre à un vieillissement environ deux fois plus rapide de mes bouteilles (comparativement à une garde à 11 degré Celsius). Puisque vous avez cette cave depuis 20 ans, qu’en est-il selon votre expérience personnelle?

    Merci.

  19. JF dit le 17 Mai 2011 à 6:21 am

    Bon matin! J’ai une petite cave à vin que j’ai contruite dans mon sous-sol sur le côté nord de ma maison. Elle messure 5′X7′, bien isolée(coupe vapeur, isolant R10, etc… L’humidité se promène entre 50 et 70% et la temperature entre 12 et 20 degrés. 65% et 15 degrés en ce moment.

    J’ai contruit la cave au même endroit que ma sump pump est installée. Ca reste un peu plus frais et le taux d’humidité est plus constant…

    Merci

  20. Marc Chapleau dit le 17 Mai 2011 à 6:02 pm

    À tous ceux et celles qui nous ont écrit jusqu’ici : un bogue technique ou dieu sait quoi a fait en sorte que vos commentaires viennent tout juste d’apparaître au bas de mon texte.

    Si je n’ai pas encore réagi, ce n’est donc pas par paresse !

    Je prends connaissance de tout ce qui a été écrit et vous reviens sous peu.

    Merci !

  21. Martin Landry dit le 17 Mai 2011 à 8:13 pm

    @F.Pinard

    Bonjour,

    Je suis à la tête de la division cave à vin chez Vin et Passion. Il me fera plaisir d’évaluer avec vous différents scénarios pour la conservation de vos vins.

    Au plaisir

    mL

  22. David Pelletier dit le 18 Mai 2011 à 7:26 am

    Ah ben tiens, Monsieur Chapleau, on a la même cave! J’en parle dans le dernier billet de mon blogue: http://wp.me/p1p9sd-eS

  23. Marc Chapleau dit le 18 Mai 2011 à 7:38 am

    Wow ! Je suis impressionné par tous vos commentaires justement parce que vous ne vous laissez pas trop impressionner et que vous savez que le vin est pas mal plus résistant qu’on le pense, que les conditions de garde sont importantes mais qu’il y a souvent moyen de moyenner, comme on dit.

    Plus spécifiquement :

    À Steve : oui, je garde aussi mes blancs dans ces conditions et ils tiennent bien la route. Il faut dire que ma cave est aux trois quarts rouge (mea culpa) et que les blancs, par ailleurs, s’ils sont bien choisis, vieillissent très bien.

    À Marc : non, les vibrations (des climatiseurs de cave ou autres) ne m’inquiètent pas. D’ailleurs c’est peut-être là le plus gros mythe entourant la garde ! Pour modifier la structure interne d’un vin, il faudrait faire vibrer ses molécules à une vitesse autrement plus rapide que celle qu’on peut observer autour de nous dans la vie de tous les jours.

    À P.-L. : C’est précisément ce que j’ai aussi, un humidificateur de maison sur roulettes. Je le fais fonctionner l’hiver, pour maintenir un taux de 55 % environ.

    À Frédéric Pinard : mon sous-sol est chauffé à l’eau chaude et au gaz naturel, moi aussi. Et tout… baigne ! Pas de problème. Au sujet de votre questionnement sur les marchands de cellier, il y en a un qui vient de se manifester sur le blogue, le commentaire précédant celui-ci sauf erreur.

    À Stéphane Couture : Je dirais que dans mes conditions, les vins vieillissent disons 20 % plus rapidement, pas deux fois plus rapidement. Je vis très bien avec ça, il suffit de gérer sa cave et sa consommation en conséquence.

  24. Marc Chapleau dit le 18 Mai 2011 à 11:51 am

    À David Pelletier :

    Le “Sommelier fou” se démasque ! Blague à part, je suis allé voir votre blogue, pas mal d’accord avec ce que vous dites sauf pour les vibrations, pas si dommageables que ça à moins d’habiter sous (oui, sous) une ligne de métro ou de TGV… Mais peut-être que je me trompe aussi, il y a tellement peu de certitudes dans le vin. Au plaisir !

  25. P-Y Rousselle dit le 18 Mai 2011 à 8:31 pm

    Un gros MERCI ! Car vous venez d’enlever un doute que j’avais. Je viens de terminer la construction de ma cave à vin. J’ai utilisé 2 murs de la fondation et fermer les deux autres avec une isolation de R25 environ (laine R-20 et enermax R-5) depuis les 3 derniers mois je conserve une moyenne entre 12 et 17 degrés et un taux d’humidité à environ 60% sans climatisation. J’ai prévu un endroit pour mettre un compresseur de type KoolR mais après la lecture de vos commentaires, je vais poursuivre ainsi.

  26. F. Pinard dit le 19 Mai 2011 à 8:54 am

    @ Martin Landry : à combien peut-on estimer une cave à vin pas trop luxueuse, de base, sans les racks (j’en ai déjà) pour entre environ 300 bouteilles? Seulement bâtir l’espace, l’isoler et installer un climatiseur/humidificateur? J’aimerais avoir une idée.

    Merci.

  27. P-Y Rousselle dit le 20 Mai 2011 à 3:53 pm

    Un gros MERCI ! Car vous venez d’enlever un doute que j’avais. Je viens de terminer la construction de ma cave à vin. J’ai utilisé 2 murs de la fondation et fermer les deux autres avec une isolation de R25 environ (laine R-20 et enermax R-5) depuis les 3 derniers mois je conserve une moyenne entre 12 et 17 degrés et un taux d’humidité à environ 60% sans climatisation. J’ai prévu un endroit pour mettre un compresseur de type KoolR mais après la lecture de vos commentaires, je vais poursuivre ainsi.

  28. Serge-André LAVIGNE dit le 20 Mai 2011 à 4:56 pm

    Bravo pour tant de candeur ! Il a tellement de “control freak” dans ce joyeux monde du vin que si on les écoutait tous, on serait sur le bord de la crise de nerf (Humidité, température, vibration). Ceci dit j’utilise quand même des celliers d’appartement…. même si parfois j’ai aussi quelques caisses au fond d’une garde-robe. Quand je perd une bouteille, c’est à cause du bouchon (la maladie du bouchon) et non pas parce qu’il a fuit ou qu’il n”était pas étanche. Dormons tranquille : une bouteille de vin ce n’est pas si fragile qu’on tente trop souvent de nous le laisser croire !

  29. Daniel dit le 20 Mai 2011 à 9:40 pm

    Salut à tous! j’ai une question en lien avec l’utilité d’avoir une cave à vin.

    À votre avis, peut-on espérer ne pas gaspiller son vin dans le cas ou nous le ferions vieillir dans un garde-robe de linge, sans qu’il n’y ai beaucoup de lumière ?

    P.S: C’est vraiment génial le blogue saq!

  30. Muriel Massé dit le 22 Mai 2011 à 9:48 am

    J’aimerais bien m’acheter un cellier. Ça me redonnerait peut-être la piqûre frénétique des achats de nouvelles bouteilles de vin.
    J’ai toujours conservé le vin dans mon sous-sol, une vraie cave avec plancher de ciment.
    Mes bouteilles sont toujours fraîches, l’humidité l’hiver, bien correcte et l’été, je dois utiliser un déshumidificateur, précaution sanitaire et nécessaire!
    Toutes bien conservées sauf les deux dernières ouvertes que j’ai gardé trop longtemps: deux Bourgogne 1996. Il me reste encore quelques vieux crus que je vais m’empresser de boire.
    Cave ou cellier, NE PAS TROP ATTENDRE POUR DÉGUSTER. Il est là le secret!

  31. Patrick A dit le 29 Mai 2011 à 10:10 am

    Semblable à beaucoup parmis vous, soit une cave passive isolée sommairement (sera amélioré sous peu). J’y conserve des bouteilles depuis plus de 7 ans et aucune perte. Température entre 16°c l’hiver et 21-22°c lors des grandes chaleurs…

  32. mathieu m dit le 25 Juin 2011 à 11:14 am

    Nous avons batie notre maison il y a trois ans et j’ai planifié une cave à vin sous l’entrée avant orienté nord est. Le coffrage est tout en béton d’une épaisseur de 10 pouces avec deux trous de trois pouces aux deux extrémité d’ont l’une d’elles est près du sol avec l’aide d’un tuyau a.b.s. La cave est isolé avec syromouse de 2 1/2 plus un pare vapeur aluminium et deux épaisseur de fourure de bois et j’ai terminer avec un gyps à l’épreuve de l’eau.Une belle réussite perssonelle

  33. Louis Turmel dit le 28 Juin 2011 à 3:45 pm

    Personnelement le seul problème que j’ai eu avec certaines bouteilles c’est sans doute de penser que je pouvais les conserver assez longtemps (plus de 5 ans)dans mon sous-sol de maison.
    Or ce ne fût pas le cas et j’ai bu plusieurs bouteilles dont l’apogée était passée. Puisque ma femme me refusait l’espace pour la construction d’une cave à vin, j’ai cherché des endroits de stockage. Bien sûr il y a la SAQ mais complète au moment ou j’ai communiqué avec eux. J’ai donc placé mes quelques 250 bouteilles chez Cave St-Jacques à Montréal à la fin novembre 2010 et franchement je suis très satisfait.

    Merci

  34. Martin Cousineau dit le 23 Août 2011 à 8:17 pm

    Quelques mois en retard, mais le sujet est d’actualité pour moi ! Marc, on dirait qu’on a une cave identique en tous points. Sous l’escalier qui mène au sous-sol. 10-12 degrés l’hiver et 21 à 23 degrés en moyenne de mai à septembre. Je ne suis pas inquiet outre mesure pour la très grande majorité de mes bouteilles (disons 95%) que je compte boire à l’intérieur d’environ 10 ou 15 ans. Toutefois, dernièrement j’ai acheté quelques bouteilles plus précieuses pour une très longue garde (dont un Lafite 2008 que j’attends impatiemment pour les 18 ans ou + de mon petit garçon), et c’est ce qui me fait hésiter! Je jongle avec l’idée de mieux isoler la cave et ajouter un petit climatiseur (600-700$) pour garder la température autour de 15-16 degrés l’hiver …

  35. guylaine pinet dit le 25 Août 2011 à 5:53 pm

    Bonjour

    J’aurais besoin d’aide. Nous venons de terminer notre cave a vin . Construction avec R-20 isolation coupe-vapeur et climatisation Khol-R 600. Ma cave mesure 7×13 pieds. Aucun problème avec la température elle demeure très constante. Le problème est l’humidité nous avons 45%. Si je rajoute un humidificateur de maison l’humidité monte en 3 ou 4 heures à 80%, mais redescend à 65% après 12 heures. Combien de temps est nécessaire à la cave pour garder son humidité stable. Les casiers sont de bois.

    Merci beaucoup
    Guylaine Pinet.

  36. Marie-Pierre dit le 25 Octobre 2011 à 9:08 pm

    Bonjour,
    J’ai une question:
    Je conserve environ une trentaine de bouteilles sous mes escaliers, sur un mur extérieur non fini. Ma plus grande question n’est pas de savoir s’ils se conservent bien, mais quand devrais-je boire chacune de ses bouteilles? Je n’ai pas les moyens d’acheter par caisses de 12 et d’ouvrir une bouteille de temps en temps pour voir où en est rendu la maturité du vin. Je fais quelques fouilles sur Internet, mais souvent l’information n’est pas facile à dénicher. Auriez-vous un conseil ou une recommandation pour moi? Merci!

  37. Marc Chapleau dit le 26 Octobre 2011 à 4:55 pm

    Marie-Pierre,

    Vous avez combien de bouteilles de chaque, en règle générale ? Le savoir m’aiderait à mieux vous conseiller.

  38. Mario dit le 23 Novembre 2011 à 3:54 pm

    moi je me suis construit une petite cave a vin dans le sous-sol, complétement isoler mais pas ventiler plus qu’il le faut, aucune ventilation ou climatisation électrique. Il me reste à la finaliser par l’achat de quelques casiers. j’ai environ 50 bouteilles. De façon générale j’essaie d’acheter au moins trois bouteilles de chaque vins mais parfois budget oblige, j’ai quelques bouteilles unique. Dans les prochaines années j’aimerais pouvoir acheter certain vin année après année pour avoir une verticale de mes vins préférés.

  39. Luc dit le 7 Décembre 2011 à 8:40 am

    A quel SAQ peut-on louer un cellier
    Aussi j’aimerais investir dans les grand crus ou puis-je avoir des infos (encan, club etc)
    merci

  40. Marc Chapleau dit le 11 Décembre 2011 à 4:35 pm

    À Luc : tout dépend dans quel coin du Québec vous habitez. Le plus simple est probablement de téléphoner au service à la clientèle de la SAQ – Sans frais : 1 866 873-2020 | Grand Montréal : 514 254-2020
    Courriel : info@saq.com. Ils devraient pouvoir vous renseigner ; sinon revenez-nous, on tentera de vous aider autrement.

    Quant à investir dans les grands crus… si vous entendez par là acheter de très belles bouteilles à faire vieillir, le mieux est encore de suivre les recommandations publiées dans les journaux, les magazines, les guides d’achat ou encore ici même, sur notre blogue Cellier.

  41. Mathieu Normand dit le 2 Août 2012 à 10:52 am

    Personnellement, je mets dans ma cave mes bouteilles de vins, dans des étagères de bibliothèques avec un drap pour voiler le tout. J’ai la climatisation alors la cave reste assez fraîche toute l’année. J’ai débouché un Condoulet de Beaucastel de 1999 qui, selon plusieurs grilles de vieillissement, était plus que dû pour être débouché. Il fut excellent! J’aime bien ma méthode, qui est risquée, mais peu coûteuse, l’argent allant plutôt aux bouteilles!

  42. Davet Covillon dit le 14 Mars 2013 à 8:48 pm

    J’avais toujours entendu qu’il faut avoir un climatiseur quebec si on veut bien conserver son vin, mais comme je n’ai pas un grand store chez moi. Je suis cette discussion avec beaucoup d’interet.

  43. Réfrigération Gagné dit le 30 Mars 2015 à 2:53 pm

    Il est conseillé d’avoir un système qui régularise la température et l’humidité ainsi que d’installer votre cave à vin dans un endroit où il y a le moins de vibrations possible.

Laissez un commentaire


− 3 = trois

© Tous droits réservés, SAQ 2012
Les prix indiqués dans les différents articles et vidéos sont sujets à changement sans préavis.