Déguster l’absinthe à l’abri de la folie…

Publié par SAQ le 4 Mars 2016

P13-JourneeProduit-ABSENTE-500x333

L’histoire de l’absinthe en est une de légendes, de récits fabuleux, de contradictions et de mystères. Plus que toute autre boisson alcoolisée, l’absinthe a été au cœur de controverses et elle a fait couler beaucoup d’encre pour de bonnes, mais aussi pour de moins bonnes raisons. Tentons de démystifier l’histoire trouble de cette boisson issue de la distillation de la plante d’absinthe, qui fut, à l’époque des poètes maudits et des peintres impressionnistes, la muse des Verlaine, Baudelaire, Van Gogh, Gauguin…

La petite histoire

 

L’aventure de l’absinthe débute en Suisse, à la fin du 18e siècle, lorsque le docteur Pierre Ordinaire la prescrit à ses patients comme élixir miracle. On sait aujourd’hui que l’absinthe n’a pas réellement de vertus curatives; il faut donc la chercher du côté de votre succursale SAQ plutôt que chez votre pharmacien!

Ce n’est qu’en 1805, avec la fondation de la distillerie Pernod Fils, à Pontarlier – bien connue pour ses liqueurs d’anis – que la boisson profite d’un véritable essor. L’absinthe gagne en popularité très rapidement et déjà, en 1896, la distillerie produit près de 125 000 litres par jour. Même si la consommation d’absinthe ne représente, à ce moment, que 3 % de la consommation d’alcool en France, les producteurs de vin s’en méfient. Les adeptes se font de plus en plus nombreux et la boisson est très en vogue; les vignerons craignent pour leur part de marché…

“Pour moi, ma gloire est une modeste absinthe éphémère.”

Paul Verlaine

L’Absinthe illégale

 

Lorsque la Ligue nationale contre l’alcoolisme est créée au début du 20e siècle, il est donc tout naturel que la pierre soit jetée sur l’absinthe et ses consommateurs. La boisson consommée à l’heure verte fait figure de bouc émissaire et les mouvements de droite contre l’alcoolisme ne font preuve d’aucune indulgence. L’absinthe sera d’ailleurs interdite en France à partir de 1915.

L’absinthe d’autrefois serait aussi illégale au Canada puisqu’elle contient un fort taux de thuyone, un psychotrope comparable au THC (tétrahydrocannabinol) dans la marijuana. Peut-être avons-nous, en cette substance, une réponse aux couleurs hallucinées de Gauguin et de Van Gogh, et à la prose insolite de Verlaine et de Rimbaud?

Toutefois, aucune étude exhaustive n’a été menée sur les véritables effets de l’absinthe telle qu’elle était consommée jadis.

“Ils sont piquants et amers; leur style est mêlé de fiel et d’absinthe…”

Jean de La Bruyère


Provenance

 

Issue de la distillation de la plante Artemisia absinthium, l’absinthe est une boisson amère qui se consomme normalement en apéritif. Si on la déguste selon la technique traditionnelle, la dissolution du cube de sucre à travers la cuillère à absinthe va contribuer à adoucir l’amertume, mais aussi à révéler les magnifiques reflets verts de l’élixir.

Absinthe_Plante_Cellier_SAQ

Outre son amertume plutôt prononcée, sa teinte verte et son goût légèrement camphré, l’absinthe peut exhaler des arômes multiples : la menthe poivrée, la mélisse, la verveine, l’anis étoilé et la coriandre figurent parmi les plus fréquents. Ce spectre aromatique déjà très diversifié peut encore se modifier énormément selon votre façon de la déguster : allongée d’eau, sur glace, à la traditionnelle ou encore comme composante principale dans un cocktail. Laissez aller votre imagination!

L’absinthe légale

 

On le sait, l’absinthe est sous haute surveillance. Santé Canada limite à 1 ppm la quantité acceptable de thuyone dans les absinthes importées. L’absinthe que Toulouse-Lautrec transportait toujours dans sa canne ne serait donc pas légale au Canada.

Voici un absinthe conçue et élaborée par Distilleries et Domaines de Provence. Située en Haute-Provence, cette distillerie est reconnue pour son savoir-faire et la qualité de ses spiritueux traditionnels.

L’Absente 55 constitue une excellente entrée en matière si vous n’êtes pas encore initié à la Fée verte. Elle révélera tous ses arômes sur glace légèrement allongée d’eau. Par contre, si vous préférez tenter l’expérience de déguster votre absinthe à la traditionnelle, la Grande Absente est tout indiquée.

Avec son amertume bien marquée et son pourcentage d’alcool (69°) digne des absinthes qu’on servait au Moulin Rouge, une touche de sucre ne sera pas de refus… Et si vous faites flamber le cube de sucre imbibé d’absinthe avant de l’incorporer à la boisson, vous allez voir danser cette flamme au-dessus de l’absinthe verdoyante et comprendre pourquoi on la surnomme la Fée verte!

Absithe-absente

Absente 55

Code SAQ :  00568576
Catégorie : Liqueur d’herbes
Format : 750 ml
Prix régulier : 50,75 $

-
|

commentaires

  1. leblanc andree dit le 20 Septembre 2011 à 1:30 pm

    dans quelle succursale je peux trouver une bouteille de pernod…merci

  2. SAQ dit le 20 Septembre 2011 à 2:14 pm

    Pour le Pernod traditionnel (alcool anisé) vous pourrez le trouver dans les succursales suivantes -> http://bit.ly/o4vLqO

    En ce qui concerne le Pernod aux extraits de plantes d’absinthe, il ne se retrouve que dans les SAQ Signature -> http://bit.ly/nzc80A

    Bonne dégustation!

  3. Pierre dit le 6 Novembre 2011 à 7:49 am

    Santé Canada limite à 1 ppm la quantité acceptable de thuyone dans les absinthes importées

    Quelle était la quantité de thuyone dans les absinthes d’antant?

  4. SAQ dit le 7 Novembre 2011 à 6:34 pm

    @Pierre: Je vous reviens avec une réponse sous peu… Merci de votre intérêt!

  5. SAQ dit le 11 Novembre 2011 à 11:54 am

    @Pierre: Voici une réponse de Pascal Desjardins, spécialiste des absinthes et liqueurs d’herbes.

    «C’est un long débat, qui n’est malheureusement pas clos.
    Certaines bouteilles d’antan ont été trouvées et analysées,
    mais le taux de thuyone est-il resté le même?

    Selon un de mes fournisseurs (Distillerie Émile Pernot et Fils, de Pontarlier depuis 1892), qui produit de l’absinthe comme à l’origine,
    il serait faut de croire que les taux de thuyone étaient astronomiques : autour de 8 ppm.
    Mais mon fournisseur d’Absente croit de son côté que ça tournait plus autour de 60 ppm.

    Alors qu’aujourd’hui, il s’en produit à près de 35 ppm.
    La réponse est donc que c’était en fait extrêmement variable…

    Mais il semblerait aussi qu’il n’y avait pas que l’absinthe qui avait de l’effet (avec la thuyone), mais aussi l’hysope (avec la fenchone) et le fenouil (pino-camphone).

    Voilà, désolé de ne pas être plus précis.»

    En espérant que ça répond à votre question!

  6. Marc dit le 5 Décembre 2011 à 2:54 am

    Bonjour,

    Sur le site de Wikipédia… que je trouve très intéressant d’ailleurs
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Absinthe_(spiritueux)

    L’unité de mesure du “thuyone” est en mg par litre. Comment faire la relation avec le ppm (part per million) mentionné ci-dessus?

    Peut-on lire la quantité de thuyone sur les bouteilles vendues à la SAQ?

    OÙ peut-on trouver des cuillères d’absinthe dans la grande région de Montréal?
    merci!

  7. SAQ dit le 12 Décembre 2011 à 9:58 am

    @Marc: En ce qui concerne la teneur en thuyone. Nous attendons une réponse du laboratoire pour la conversion de ppm en mg/litre.

    La quantité de thuyone n’apparaît cependant jamais sur les bouteilles d’absinthe disponibles à la SAQ.

    Quant aux cuillères à absinthe, vous les retrouverez entre autres sur les étuis d’Absente et Grande Absente, mais aussi chez Vin et Passion, Gourmet Laurier et à la Vieille Europe.

    Merci de votre intérêt!

  8. isabelle dit le 25 Mai 2012 à 11:15 am

    les fées vertes sont de retour :-)

    vous pouvez les découvrir sur les pages facebook de la Distillerie de Provence : https://www.facebook.com/creme.absente

  9. Anthony dit le 18 Octobre 2012 à 11:08 am

    Bonjour, j’aimerais savoir où nous pouvons nous procurer des cuilleres pour absinthe dans la région de Québec?
    Merci à l’avance

    • SAQ dit le 25 Octobre 2012 à 11:14 am

      Plutôt difficile d’en trouver dans la vieille capitale. Il serait plus simple de commander via Aux Plaisirs de Bacchus https://www.auxplaisirsdebacchus.com/
      Ou encore de faire appel à une âme charitable qui fera le trajet vers Québec avec la précieuse cuillère… Santé!

  10. Sebastien dit le 25 Mai 2013 à 8:42 am

    Est qu’il est possible d’obtenir l’Absinthe Courailleuse qui est fabriqué au Nouveau-Brunswick dans une SAQ de Montreal?

    • SAQ dit le 29 Octobre 2013 à 12:42 pm

      Cette absinthe n’est malheureusement pas disponible dans le réseau de la SAQ.

  11. Ken dit le 10 Octobre 2013 à 10:55 pm

    Il y à de la désinformation ici ou la la :
    L’absinthe légale
    On le sait, l’absinthe est sous haute surveillance. Santé Canada limite à 1 ppm la quantité acceptable de thuyone dans les absinthes importées.

    Faux !:

    6ppm

    http://webprod.hc-sc.gc.ca/nhpid-bdipsn/ingredReq.do?id=2635&lang=fra

    Le taux de l’absinthe DE QUALITÉ d’époque était autour de 30mg/kg selon des études récente Dirk W. Lachenmeier

    Quand est-ce que la SAQ va se conformé au normes européenne qui ont déjà fait les études approfondie sur la toxicité ? Le taux de thyyone ça ne change rien le seul danger c’est l’alcool fort !

    • SAQ dit le 29 Octobre 2013 à 12:55 pm

      Bonjour,

      Vous comparez un rapport de proportion (ppm) à une masse (mg). Ce sont des mesures de deux ordres différents.

      Pour ce qui est de la législation, la SAQ ne peut pas outrepasser les règles établies par Santé Canada.

      L’une des personne les plus avisées pour répondre à vos question concernant l’absinthe est Pascal Desjardins de Bella Vita Grands Crus. Il se fera un plaisir de vous informer. [http://www.bellavitagrandscrus.com/fr/bella-vita-grands-crus-accueil]

      Merci de votre commentaire et santé!

  12. Raphael dit le 24 Octobre 2013 à 11:35 am

    Je lis dans les commentaires précédents que la limite de thuyone accepté par Santé Canada est de 1 ppm. Est-ce toujours le cas? Si oui, serait-il possible d’avoir le lien vers la loi ou le règlement en question? (je ne le trouve pas sur le site de Santé Canada). Merci.

    • SAQ dit le 29 Octobre 2013 à 12:38 pm

      Pascal Desjardins de Bella Vita [http://www.bellavitagrandscrus.com/fr/bella-vita-grands-crus-accueil] est sans aucun doute la personne qui en connait le plus au Québec concernant l’absinthe. Il se fera un plaisir de répondre à vos questions. Vous pouvez lui mentionner que c’est Frédéric Fortin du Blogue Cellier qui vous réfère. Cheers!

Laissez un commentaire


2 + = sept

© Tous droits réservés, SAQ 2012
Les prix indiqués dans les différents articles et vidéos sont sujets à changement sans préavis.