Grands vins pour grandes occasions!

Publié par Frédéric Fortin le 14 Décembre 2011

Il y a de ses amis, collègues, membres de la famille à qui on ne sait jamais quoi offrir aux Fêtes. Vous savez ces gens qui semblent tout posséder; qui paraissent impossible à stupéfier…

Pourtant, même si les spéculations pour dénicher un présent qui soit digne de l’amour ou de l’amitié qu’on leur témoigne nous donnent parfois des maux de tête, ils méritent tellement qu’on se donne la peine. Mais alors que faire?

La solution : délaisser le matériel, le tangible et offrir plutôt, une expérience. L’expérience que permet, par exemple, la dégustation d’un grand vin!

Voici quelques suggestions hautes en couleur – ça n’arrive qu’une fois par année, après tout – qui feront la joie des êtres adorés et qui les laisseront sans mot.

Ah oui! J’ajoute quelques notes accessoires qui vous permettront de déterminer à qui adresser lesdites bouteilles et de les mettre en valeur.

Cellier_Grands vins

Gevrey-Chambertin Sérafin Père & Fils 2009

Avec ses 9 grands crus et 26 premiers crus, Gevrey-Chambertin est l’une des appellations communales les plus prestigieuses de la Côte de Nuits. Dès lors, cette cuvée de Sérafin Père & Fils constitue une parfaite entrée en matière pour saisir l’immense potentiel de la commune.

L’un des grands crus, le Chambertin, était d’ailleurs le préféré de Napoléon. Il pouvait en ingurgiter plus d’une demi-bouteille à chaque repas. Comme quoi on ne se lasse pas lorsque le vin est bon!

*Idéal pour l’amateur d’élégance, mais qui appréciera aussi la découverte d’un pinot noir un peu plus structuré et costaud… et le révolutionnaire, aussi.

 

Andrea Oberto Brunate Barolo 2007

Élaboré à partir de nebbiolo, le Barolo est sans aucun doute le vin emblématique du Piémont. Le producteur Andrea Oberto est, quant à lui, un exemple de dévouement.

Au départ, lorsqu’il a hérité des 3 hectares que lui avait légué son père, il a poursuivi ses occupations de camionneur et de fermier la semaine, tout en se consacrant à la vigne le soir et la fin de semaine. Un vrai bourreau de travail! Il cultive désormais 16 hectares, et ce, toujours avec la même passion.

*Il conviendra au travailleur acharné qui ne s’en laisse pas imposer par les vins structurés et costauds.

 

Gratallops Alvaro Palacios Priorat 2008

En s’installant à Gratallops à la fin des années 1980, Alvaro Palacios allait contribuer grandement à la mise en valeur des vins espagnols, mais aussi à la renaissance de l’appellation Priorat.

Avec sa touche magique, il tire le meilleur de la llicorella (sols schisteux) aux environs de Gratallops et démontre que patience et rigueur sont les meilleurs partenaires du vigneron.

* Pour le philosophe et le rêveur qui explore les choses en profondeur et qui apprécie les vins frais et minérals.

 

P.S. Idéalement, les vins suggérés devraient dormir encore quelques années en cave avant d’être consommés. Néanmoins, si les gens que vous gâtés sont impatients d’ouvrir leurs cadeaux, soyez sans crainte, ils ne seront pas déçus… Même s’ils sont plutôt jeunes, ces 3 grands vins sont tout de même accessibles, et ce, dès maintenant!

-
|

commentaires

  1. Claude Boulanger dit le 14 Décembre 2011 à 6:25 pm

    et les prix pour ces beaux bijoux???? on doit les chercher nous même sur le site de la SAQ?

  2. Nicole-M. Arsenault dit le 15 Décembre 2011 à 1:10 am

    Pourquoi pas…? ¨ca fait parti de mon plaisir de découverte moi…;-))

  3. Francis R dit le 16 Décembre 2011 à 9:59 am

    @Claude Boulanger
    Je ne sais pas si le mot “recherche” est celui qui défini le mieux l’action de diriger son curseur sur un lien, qu’on vous fourni gentiment, et de cliquer dessus…
    Ceci dit, à mon avis, le Gevrey de Sérafin gagnerait à séjourner quelques années en cave parce qu’il est actuellement assez marqué par le bois. Un peu trop à mon goût. Pour un plaisir immédiat, j’opterais plutôt pour le Gratallops.

  4. SAQ dit le 16 Décembre 2011 à 10:50 am

    @Francis R: Vous avez raison de mentionner le Gratallops. Il est, des 3 produits présentés, celui qui est le plus près de son apogée, le plus prêt. Comme je le mentionne dans le post-scriptum, il serait préférable d’être patient… Mais, ça fait partie du plaisir, non?

Laissez un commentaire


sept × 8 =

© Tous droits réservés, SAQ 2012
Les prix indiqués dans les différents articles et vidéos sont sujets à changement sans préavis.