Le cidre du Québec

Publié par Marc Chapleau le 25 Juillet 2012

Cidre_Québec_CellierLe produit du terroir québécois le plus vendu (en valeur) à la SAQ l’an dernier, écrivait récemment Karyne Duplessis-Piché dans lapresse.ca, est un cidre de glace, celui du Domaine Pinnacle, de Frelighsburg, dans les Cantons-de-l’Est.

Jusque-là, pas vraiment de surprise. J’ai été par contre étonné d’apprendre que le deuxième cidre le plus vendu n’en est pas un de glace. Il s’agit en effet du Dégel, un cidre ordinaire et « tranquille » – autrement dit, non effervescent.

Et moi qui croyais que le cidre « ordinaire » et les Québécois ne vivaient pas sur la même planète ! Que pas grand monde ne s’enthousiasmait pour ce mal-aimé, passé par toutes sortes de péripéties entre le début du XXe siècle et les années 1970, alors qu’il a été légalisé.

La boisson désaltérante par excellence ?

L’été, quand il fait chaud, le cidre est d’autant plus indiqué pour désaltérer que sa teneur en alcool dépasse rarement les 7 degrés – du moins en Normandie et en Bretagne, d’où il vient. Un de nos producteurs québécois, Robert Demoy, de la Cidrerie du Minot, propose d’ailleurs un très bon crémant de pomme du Minot qui ne titre que 2,5 % d’alcool. Sucré, mais sans excès, avec une belle vivacité.

Autre bon choix, le Bulle No 1 de La Face cachée de la Pomme. Un demi-sec à 7 % d’alcool, mousseux aussi, plus sec que sucré finalement, et bien soutenu par l’acidité.

Style différent pour le Cidre rosé mousseux Michel Jodoin 2011, très bon lui aussi, 7 % d’alcool, juste un peu sucré, mais un peu cher, à 19,15 $ la bouteille de 750 ml.

J’ai également goûté le fameux Dégel qui se vend si bien. Et j’ai moyennement aimé. D’abord, il titre 12 % d’alcool et si cela lui donne plus de poids en bouche, plus de corps, j’aurais souhaité en revanche plus de nervosité, plus d’éclat, surtout en finale. Cela dit, le prix est bon et la qualité, tout de même acceptable.

-
|

commentaires

  1. François Savard dit le 25 Juillet 2012 à 7:14 pm

    Je peux comprendre que la SAQ essait de mettre en valeur les cidres québécois, mais les cidres irlandais (Magners, Strongbow) on leur place, car ce n’est pas le même type de produit.

    Je suis convaincu que ce type de produit serait très populaire les chaudes journées d’été.

  2. Le cidre du Québec | Blogue SAQ | WhiskyPlus | Scoop.it dit le 26 Juillet 2012 à 9:10 am

    [...] Essayez effectivement le mousseux ros/ de Michel, il est incroyable!   Le produit du terroir québécois le plus vendu (en valeur) à la SAQ l’an dernier, écrivait récemment Karyne Duplessis-Piché dans lapresse.ca (http://bit.ly/LHMF5U), est un cidre de glace, celui du Domaine Pinnacle, de Frelighsburg, dans les…  [...]

  3. François Pouliot dit le 28 Juillet 2012 à 6:17 pm

    L’article de Mme Karyne Duplessis-Piché à été modifier le 17 juillet.
    Le cidre de glace le plus vendu au Québec est le NEIGE première, et le cidre le plus vendu en volume est le Dégel.
    Voir : http://www.lapresse.ca/vins/autres-alcools/201207/17/01-4544424-cidres-dici-quel-est-le-prefere.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=envoyer_cbp

Laissez un commentaire


9 × = neuf

© Tous droits réservés, SAQ 2012
Les prix indiqués dans les différents articles et vidéos sont sujets à changement sans préavis.