Master Élyse Lambert

Publié par SAQ le 6 Août 2015

La sommelière Élyse Lambert était de passage à Montréal cet été avant de s’envoler pour l’Europe. Nous en avons profité pour la féliciter de son nouveau titre de Master Sommelier et lui demander quelle sera la suite…

Par Marie-Claude Di Lillo

_Photo 1 Blogue ELambert15_500x332 - copie

Au moment de l’entrevue, Élyse était visiblement heureuse. Elle avait de quoi être fière, elle qui, en mai dernier, est devenue la quatrième Canadienne à entrer dans le club sélect des Master Sommeliers, et la première au Québec à détenir le titre. « Il y a plus de gens dans le monde qui ont gravi l’Everest que de sommeliers qui ont gagné le titre de Master Sommelier ! » nous apprend-elle. En effet, seulement 227 personnesont reçu cette distinction internationale.

Une fierté légitime après de nombreux sacrifices. « Les candidats doivent passer trois examens avant d’accéder au titre : un examen théorique, un autre sur le service, et celui de la dégustation. Si on échoue à l’un des trois, il faut recommencer à zéro ! » explique-t-elle.

C’est ce qui s’est passé pour la sommelière, il y a trois ans : elle a échoué au test de la dégustation. Après un moment de découragement, elle a décidé d’utiliser tous les moyens à sa disposition pour réussir.
 « Cela m’a fait prendre conscience que, malgré mon bagage, il fallait que je me ressource. Je suis donc allée en Californie, où j’ai fait des dégustations deux ou trois fois par semaine. Puis, un mois avant le test, j’ai augmenté ma cadence. J’ai aussi passé quatre jours avec différents Master pour voir où étaient mes faiblesses. En revenant, j’étais prête. »

Le Court of Master Sommeliers comprend quatre niveaux : Introductory, Certified, Advanced et Master. Les deux premiers, Élyse les a complétés en 2004, puis en 2007, elle a atteint le niveau Advanced. « À ce stade, tu es déjà rendu au camp de base de l’Everest ! Pour vous donner une idée, Carl Villeneuve Lepage l’a essayé deux fois avant d’y parvenir, et ce, tout récemment. »

Pour la suite

Huit ans après l’obtention de son Advanced, après six essais infructueux, Élyse pousse enfin l’exploit en réussissant l’examen du Master. « Cette distinction va me permettre d’avoir une reconnaissance à l’échelle internationale  », se réjouit-elle.

L’année 2015 aura été très profitable pour Élyse Lambert puisqu’elle a remporté aussi, en mars dernier, le titre de Meilleure sommelière du Canada. Maintenant, elle vise le concours du Meilleur sommelier du monde, qui aura lieu en 2016 en Argentine. « C’est dans mes plans de me présenter à cet ultime concours. Ma récente expérience au Master et, surtout, mes nouveaux acquis dans ma structure de dégustation m’ont été très bénéfiques. Je n’ai jamais aussi bien dégusté qu’aujourd’hui ! » avoue-t-elle en riant.

L’année qui vient sera très exigeante pour la sommelière : beaucoup d’études, une foule de produits à déguster, et pas seulement des vins, mais aussi des spiritueux, des cafés, des thés, etc. Bref, toutes les boissons qui pourraient être suggérées en restauration font partie de ce concours du Meilleur sommelier du monde. D’ailleurs, on en profite pour souhaiter à Élyse Lambert la meilleure des chances pour atteindre le sommet !

 

Parcours d’Élyse Lambert

 

Meilleur sommelier du Québec en 2004

Meilleur sommelier des Amériques en 2009

Demi-finaliste au concours du Meilleur sommelier du monde en 2010

Master Sommelier en 2015

Meilleur sommelier du Canada en 2015

-
|

Laissez un commentaire


sept + = 8

© Tous droits réservés, SAQ 2012
Les prix indiqués dans les différents articles et vidéos sont sujets à changement sans préavis.