Vins et cidres du Québec

Publié par Marc Chapleau le 24 Août 2012
Des bulles_Clos saragnat_Cellier_Cidre

Un de mes coups de cœur de l'été : le cidre Des bulles, genre, élaboré au Clos Saragnat, à Frelighsburg, dans les Cantons-de-l'Est, par Christian Barthomeuf, qui est aussi l'un des pionniers de la viticulture québécoise.

De passage récemment dans le secteur de Brome-Missisquoi, dans les Cantons-de-l’Est, j’en ai profité pour faire une petite visite à deux vignobles commerciaux bien connus. Il s’agit en fait, sauf erreur, des deux plus anciens au Québec.

Au Domaine Côtes d’Ardoise, fondé au tout début des années 1980 entre autres par Christian Barthomeuf (dont nous parlerons plus loin), j’ai découvert un bon Riesling 2011 vif et typé ainsi qu’un La Marédoise du même millésime très correct, mais moins nerveux, avec un peu plus de sucre résiduel, m’a-t-il semblé. En rouge, le Haute Combe 2009 – assemblage maréchal-foch, lucy-kuhlmann et de-chaunac –, en vente seulement au vignoble, rappelle le beaujolais par son caractère fruité et acidulé. Quant au Côte d’Ardoise rouge 2010 vendu à la SAQ, l’ajout de copeaux de chêne lui procure une dimension supplémentaire, bien que l’acidité soit relativement marquée.

De l’autre côté du chemin, un ou deux kilomètres plus loin, on tombe sur le Vignoble de l’Orpailleur (première vendange : 1985). Bien connu, bien distribué à la SAQ avec six produits au moment d’écrire ces lignes, ce domaine se distingue par sa qualité constante d’année en année – quoique ces derniers temps, Charles-Henri de Coussergues et son équipe ne sont plus seuls dans le peloton de tête : entre autres, le Domaine Côtes d’Ardoise s’améliore constamment, le Domaine Les Brome également, même chose pour le Domaine St-Jacques.

Tout ou presque est donc bon, à l’Orpailleur. Et particulièrement L’Orpailleur rouge 2011, un assemblage de frontenac, maréchal-foch et seyval noir vendu 14,75 $ à la SAQ. L’été a été beau aussi, l’an dernier, et cela paraît : du fruit (la framboise), des épices, un minimum de corps et une belle fraîcheur.

 

Chapeau, Barthomeuf !

Tout près de Dunham, à Frelighsburg (là où ont séjourné les Star Académiciens, l’an passé), sur le chemin Richford, se trouve le Clos Saragnat.

Christian Barthomeuf, l’inventeur du cidre de glace et l’un des artisans de la première heure au vignoble des Côtes d’Ardoise, y élabore une gamme de produits dans l’ensemble de qualité exceptionnelle.

J’ai cette fois découvert son cidre tranquille Des bulles, genre (7 % d’alcool), très effervescent ; la mousse déborde à l’ouverture même si la bouteille était au frigo depuis la veille, mais quel beau cidre ! À la fois sec, savoureux et droit, la pomme tout du long, du début jusqu’à la fin, tonifiante acidité, rien n’est surjoué. Excellent à l’apéritif, une attrayante impression de légèreté. Il faut toutefois se rendre sur place, au domaine, pour s’en procurer. Sinon, pour avoir un aperçu de la maestria de M. Barthomeuf, goûtez à son cidre de glace Avalanche, en vente à la SAQ et à réserver celui-là soit pour le dessert, soit pour les fromages.

Rendez-vous à Magog

Autrement, avec La fête des vendanges Magog-Orford qui approche à grands pas, l’occasion sera belle de découvrir en un même endroit une large gamme de vins, cidres et autres produits du terroir québécois.

-
|

commentaires

  1. Vins et cidres du Québec | Blogue SAQ | WhiskyPlus | Scoop.it dit le 26 Août 2012 à 9:12 pm

    [...] De passage récemment dans le secteur de Brome-Missisquoi, dans les Cantons-de-l’Est, j’en ai profité pour faire une petite visite à deux vignobles commerciaux bien connus. Il s’agit en fait, sauf erreur, des deux plus anciens au Québec.  [...]

Laissez un commentaire


− deux = 0

© Tous droits réservés, SAQ 2012
Les prix indiqués dans les différents articles et vidéos sont sujets à changement sans préavis.