Qu’est-ce qu’un vin bouchonné?

Publié par Simon Gaudreault le 25 Janvier 2013

La table est mise, les verres à vin brillent et il ne reste plus qu’à ouvrir la bouteille choisie pour accompagner le rôti de bœuf dont les arômes ont parfumé la maison tout l’après-midi. À l’ouverture, une odeur étrange, inhabituelle pour ce vin que vous connaissez pourtant bien, s’en dégage… Il s’agit fort probablement d’une bouteille bouchonnée. Mais d’où vient donc ce problème?

Du liège, précisément. Et les vins « bouchonnés » sentent généralement le bouchon, le liège, le carton mouillé, la terre humide ou le moisi. Une odeur particulière, et unique, plutôt désagréable. Et même si la coutume veut que l’on hume le bouchon, il ne faut pas sauter aux conclusions trop rapidement, car certains vins au bouchon à l’odeur douteuse peuvent être acceptables, tandis que des bouchons inodores peuvent sceller un vin défectueux. Il faut donc impérativement goûter le vin.

Et comment se transmet ce défaut du bouchon au vin ? Ce n’est pas une question de condition de garde, ou même de prix, comme on pourrait le croire, mais plutôt un problème de traitement du liège à la base. Un bouchon défectueux contaminera le vin et lui donnera cette odeur désagréable, peu importe la température à laquelle la bouteille a été conservée. On retrouve différents niveaux de contamination, selon les bouchons et les bouteilles. Certains vins seront simplement peu éclatants, tandis que d’autres présenteront cette odeur marquée de liège humide. Chaque personne ayant une sensibilité particulière à ces effluves, on se retrouve parfois à table avec des avis différents, et c’est normal. Il faut se fier à ses goûts, et ne pas hésiter à émettre son opinion personnelle, même si elle est à contre-courant.

Si environ 15 % des bouteilles présentaient autrefois ce genre de défaut, les contrôles de qualité et la façon de traiter les bouchons ont beaucoup évolué. Cet inconvénient est donc désormais beaucoup moins fréquent, pour notre plus grand bonheur.

Il convient aussi de préciser que ce problème est presque toujours causé par les bouchons de liège. À de rares exceptions près, les vins fermés par une capsule à vis ou un bouchon de plastique ne devraient pas présenter ces odeurs dites de bouchon. On peut toutefois rencontrer d’autres problèmes, comme une oxydation prématurée du vin…

Si par malchance, vous tombez sur une bouteille bouchonnée, ramenez-la à votre succursale SAQ, où on sera heureux de vous l’échanger. Par ailleurs, une bonne habitude consiste à toujours avoir sous la main une bouteille de rechange « au cas où », afin d’éviter les déceptions !

-
|

Laissez un commentaire


7 − = null

© Tous droits réservés, SAQ 2012
Les prix indiqués dans les différents articles et vidéos sont sujets à changement sans préavis.